Facebook
Google +
06 77 24 08 40
Construction ou rénovation ?
Demandez votre devis gratuit

tout savoir sur
les étapes de la rt 2012

Attestation
Bbio
étude
thermique
test d'étanchéité
à l'air
dpe dans
le neuf
attestation
de fin de chantier

Durée test étanchéité maison MOSELLE - 10/06/2020

Avec une experience de plus de 200 tests par an, BUROTHERM est le spécialiste des tests d'étancheité à l'air en Grand Est.

L’enveloppe d’un bâtiment permet de séparer l’intérieur de l’extérieur. Afin que la construction RE2020 soit performante en LORRAINE, celle-ci doit :

·        être bien orientée,

·        être compact,

·        être isolée,

·        posséder des protections solaires,

·        posséder une ventilation.

Un élément crucial de la performance énergétique d’un bâtiment est son étanchéité à l’air. Etancher un bâtiment permet de réduire voir de supprimer les fuites d’air non désirées au travers de son enveloppe.

 

 Un bâtiment étanche à l’air possède de nombreux avantages, que ce soit pour l’usager ou pour la construction en elle-même :

·        Réduction des dépenses énergétiques

·        Confort intérieur :

o   Suppression des courants d’airs

o   Réduction des gênes acoustiques avec l’extérieur

o   Réduction des gênes olfactives

·        Limiter les dommages sur l’enveloppe du bâtiment (moins de condensation dans les parois) ce qui augmente la durée de vie de celui-ci.

·        Maintien de la performance de l’isolation thermique pendant la durée de vie du bâtiment. Une bonne étanchéité permet d’éviter le passage d’air humide dans les matériaux isolants et donc la formation de moisissure ou de champignons qui à terme causeraient des dommages dégradant leurs performances.

 

La perméabilité à l’air d’un bâtiment est mesurée grâce à la valeur du débit de fuite traversant son enveloppe lorsqu’elle est soumise à un écart de pression.

 

L’application de la RT2012 oblige un traitement de l’étanchéité des bâtiments habitables. Ce traitement est représenté par un coefficient de perméabilité à l’air : le Q4Pa-surf. Il quantifie le débit de fuite par m² de surface déperditive (hors plancher bas) lorsque la maison est soumise à une dépression de 4 Pa, il est exprimé en M3/H.

Afin de respecter la norme ce coefficient doit être inférieur ou égal à :

 

·        0,6 M3/H/M² pour une maison individuelle,

·        1 M3/H/M² pour des logements collectifs,

·        En ce qui concerne le secteur tertiaire, on distingue deux catégories :

o       1,7 M3/H/M²  pour les bureaux, l’hôtellerie, l’enseignement, les sanitaires

o       3,0 M3/H/M² pour les bâtiments destinés à d’autres usages (un bâtiment industriel par exemple)

Dans ce cas, les mesures d’étanchéité à l’air ne sont pas obligatoires si la valeur par défaut a été prise en compte lors de la réalisation de l’étude thermique. Cependant le test d’étanchéité devient obligatoire si une valeur différente a été prise en compte.

 

Afin de vérifier la perméabilité à l’air d’un bâtiment, la RT2012 impose un test devant être effectué en fin de chantier par un opérateur autorisé par le ministère en charge de la construction.

Le test d’infiltrométrie ou « test de la porte soufflante » doit être effectué par une personne extérieure au projet.

 

Le test est réalisé de la manière suivante :

·        Obstruction des ouvertures du bâtiment (bouches ventilations, arrêt de la VMC, etc),

·        Mise en place de la porte soufflante ainsi que du système de mesure,

·        Lors du test, l’opérateur détecte les points de fuite à l’aide d’un système de mesure (un anémomètre à fil chaud par exemple),

·        Mesures du débit de fuite.

Il est toutefois possible de ne pas avoir à réaliser le test d’étanchéité à l’air. La RT2012 permet à certains promoteurs de s’affranchir de ce test s’il construit un minimum de 1000 constructions annuellement et qu’il engage alors une démarche qualité. Il devra alors mesurer 10% des constructions.

 

Dans le cadre de la construction d’un bâtiment résidentiel collectif  ou de maisons accolées la démarche est différente. En effet dans ce cas, tous les logements ne seront pas testés pour des raisons évidentes de pratiques et de gain de temps. Un protocole d’échantillonnage est alors mis en place permettant de sélectionnés les logements les plus représentatifs des performances du bâtiment. Ce protocole permet de déterminer les logements les plus défavorables du point de vue de l’étanchéité à l’air. Ils sont sélectionnés de la manière suivante :

 

·        Echantillonnage de maisons accolées : on retient 3 maisons pour lesquelles le rapport  est le plus grand.

Avec :

Pm : le périmètre de la liaison périphérique des planchers hauts ou sous comble aménageable avec les autres parois, pris en compte dans le calcul des ponts thermiques (en mètre)

PVm : le périmètre des baies vitrées et portes extérieures et sur locaux non chauffés — linéaire de liaisons des menuiseries et portes sur locaux non chauffés, avec le mur au niveau des tableaux et linteaux, y compris le linéaire des seuils de portes et portes fenêtres, il s’exprime en mètre.

SHm : la surface habitable de la maison (en m²)

 

·        Echantillonnage de logements collectifs :

o   ≤ à 30 logements : dans ce cas 3 logements sont sélectionnés sur 3 étages différents (en général au RDC, au dernier étage et à un étage intermédiaire). Il s’agit alors des logements pour lesquels le rapport   est le plus grand.

o   ≥ à 30 logements : dans ce cas 6 logements sont sélectionnés sur 3 étages différents (en général au RDC, au dernier étage et à un étage intermédiaire). Il s’agit alors des logements pour lesquels le rapport   est le plus grand.

Avec :

Pl : Linéaire de la liaison périphérique des planchers hauts, bas, et intermédiaires avec les autres parois, pris en compte dans le calcul des ponts thermiques. (En m)

PVl : Périmètre des baies vitrées et portes extérieures y compris sur circulation et locaux non chauffés — linéaire de liaisons des menuiseries et portes sur locaux non chauffés, avec le mur au niveau des tableaux et linteaux, y compris le linéaire des seuils de portes et portes fenêtres. (En m)

Shl : la surface habitable du logement collectif (en m²)

              

Lors de mise en application de la nouvelle norme RE 2020, la perméabilité à l’air des constructions neuves devra être plus performante :

 

·        0.4 M3/H pour une maison individuelle,

·        0.8 à 1 M3/H pour des logements collectifs,

·        En ce qui concerne le secteur tertiaire, la valeur mesurée en fin de chantier devra être inférieure à la valeur prise lors de l’étude thermique.

 

De même que pour la RT2012 il sera encore possible en RE 2020 d’éviter le test d’étanchéité si le promoteur construit un minimum de 1000 constructions annuellement et qu’il engage alors une démarche qualité.

 

Durée du test:  tout dépend de la taille de votre projet de construction à Metz, Nancy ou dans une autre commune du Grand Est, cela varie entre 1h et plus si le logement présente beaucoup de fuites à détecter. Le mieux est de consulter gratuitement l’un de nos experts, qui se fera un plaisir de vous renseigner, laissez vos coordonnées ICI pour êtres rappelés.


« Retour aux actualités
Infiltrométrie Toul RT2012 Metz
Infiltrométrie Metz

Bureau d'études thermiques proche de Nancy